En ecoute

dimanche 28 mai 2006

Hard-Fi - Stars of CCTV

Premier album (2005) d'encore un groupe de rock inde UK qui a remporte un succes certain. Je ne comprends pas, il est tout a fait insupportable. 2/10

Lire la critique complète

vendredi 26 mai 2006

Architecture In Helsinki - In Case We Die

Deuxieme album (2005) d'un groupe australien jouant un melange bizarre de twee pop pour asile psychiatrique, musique electronique et rock inde plus classique. Instrumentation curieuse - vents et synthes en plus des classiques du rock - et chansons destructurees contribuent a creer un album de bonne facture et des plus original, mais un peu trop foutoiresque a mon gout et surtout qui me fait peur. 7.9/10

Lire la critique complète

jeudi 25 mai 2006

The Rakes - Capture/Release

Premier album d'un groupe britannique de rock inde, associe aux Bloc Party et autres Franz Ferdinand. S'ils n'ont pas le talent de leurs jeunes aines pour ecrire des chansons inoubliables, ils ont tout de meme un petit cote punk revendicatif en plus assez amusant mais ne parviennent malheureusement pas a se hisser veritablement au dessus de la melee. Mais tout de meme, quelle efficacite... 8/10.

Lire la critique complète

lundi 22 mai 2006

Maximo Park - A Certain Trigger

Premier album (2005) d'une bande d'anglais signes chez Warp et qui font du rock et pas de l'electro. Il devient de plus en plus plaisant au fil des ecoutes, recele de veritables perles pop. et est sans aucun doute le premier disque correct qui reconnaisse sa parente batarde Franz Ferdinand/Bloc Party/Smiths mais qui sache quitter le foyer familial. Voila qui fait beaucoup de bien. 8.25/10

Lire la critique complète

jeudi 18 mai 2006

Kaiser Chiefs - Employment

Premier album (2005) d'un enieme groupe anglais surfant sur la vague revival 80's, qui sonne exactement comme Franz Ferdinand mais en Hi-Fi. De prime abord amusant -c'est le propre du genre-, on se rend compte au bout de quelques ecoutes que malgre quelques titres raisonnables, il regne un vide assez sideral sur ce disque. 5/10.

Lire la critique complète

vendredi 12 mai 2006

Four Tet - Pause

Deuxieme album (2001) du britannique Kieran Hebden a.k.a. Four Tet, chez Domino Records. Un album d'electro elegant, vivant, organique et aux influences multiples qui echappe a la froideur classique du genre et pourrait nous faire croire qu'il est realise de maniere acoustique. 8.5/10.

Lire la critique complète

Broken Social Scene - Broken Social Scene

Dernier album (2005) des brillants musiciens canadiens a l'origine de You Forgot It In People. Sans atteindre les sommets de ce dernier, on retrouve neanmoins leur pop experimentale complexe et intelligente jouee par quinze personnes, qui s'est pour l'occasion considerablement durcie et submerge l'auditeur sous un deluge sonore. Un disque difficile, mais qui n'en est pas moins bon. 8.8/10

Lire la critique complète

jeudi 11 mai 2006

Nathan Fake - Drowning In A Sea Of love

Premier album (2006) d'un jeune DJ/producteur anglais ayant tres voire trop bien digere M83, Boards of Canada et DJ Shadow. Le resultat est un disque d'electro coloree et contemplative a la fois au son absolument sompteux qui est des plus agreables a ecouter, mais parfois assez inegal. 8/10

Lire la critique complète

mercredi 3 mai 2006

Explosions In The Sky - The Earth Is Not A Cold Dead Place

Troisieme album (2003) du quatuor texan, qui sort des canons habituels du post-rock - lente montee en puissance, explosion finale, etc. - pour nous proposer cinq morceaux tout en textures delicates et en perpetuel mouvement. Leur musique monte, decend, et vit tout au long de ce disque spectaculairement emouvant. 9/10

Lire la critique complète

mardi 2 mai 2006

The Smiths - The Queen is Dead

Un quatrieme album (1986) emblematique du rock britannique des annees 80. Les textes parfois caustiques de Morrissey et la guitare elegante de Johnny Marr font merveille et nous offrent de superbes chansons pop aux melodies imparables. Qui a dit que les eighties n'avaient rien produit de bon? 9/10

Lire la critique complète

lundi 1 mai 2006

Andrew Bird - Andrew Bird & The Mysterious Production of Eggs

Huitieme album du singer-songwriter americain (2005) ayant termine dans le top 10 de la quasi totalite des chroniqueurs l'an dernier. On y trouve du violon, de la guitare, la voix magnifique de Bird, des arrangements riches et exotiques, et un soupcon d'absurde. C'est au moins aussi beau qu'XO d'Elliott Smith. 9/10

Lire la critique complète